• JMO : présentation

    Journaux des Marches et Opérations 

     

     

    Les JMO  (Journaux des Marches et Opérations)  devaient servir à la rédaction d’un historique d’ensemble, destiné à maintenir la valeur morale de l’armée. Ils n’en restent pas moins, malgré leur rigueur administrative et leur sécheresse parfois, une source irremplaçable sur la vie et la mort des soldats. La tenue des JMO, confiée à des officiers qui peuvent en déléguer la rédaction à des sous-officiers, est prescrite aux états-majors aussi bien qu’aux corps de troupes. Revêtu d’un caractère officiel, répondant à une démarche d’authentification des faits et notamment des actions d’éclat, le journal de marches constitue, en un sobre condensé des événements, un récit aussi objectif et précis que possible des combats.


    Chaque jour sont notifiés les faits, combats, manœuvres, travaux ou reconnaissances, accompagnés des objectifs visés et des résultats obtenus.

    Sont aussi indiqués de manière systématique la composition du corps (effectifs, encadrement et mutations), les itinéraires suivis, les emplacements des camps ou des cantonnements, ainsi que les décorations et citations individuelles. Le texte peut se réduire à une chronologie très succincte, en raison même du rythme des batailles.

    L’enregistrement journalier de la succession des événements est enrichi de documents justificatifs : ordres, cartes et schémas, états des pertes numériques ou nominatifs. Ces documents récapitulatifs, dont l’établissement est obligatoire, sont bien souvent incomplets en raison des difficultés du moment.

    Les mentions nominatives restent ainsi, dans bien des cas, réduites aux seuls officiers. S’ils n’offrent pas la diversité des points de vue et richesse en termes de témoignages individuels, les JMO constituent en revanche une source unique sur le contexte dans lequel évoluaient les combattants...

    Suanita, Nassim
    Source - Site Mémoire des Hommes

    « Réglement du concoursUnes de Presse françaises 25-28 mars 1916 »

  • Commentaires

    2
    zerbo
    Mercredi 3 Août 2016 à 17:41

    Bataillon de tirailleurs sénégalais N°6

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    zerbo
    Mercredi 3 Août 2016 à 17:39

    je suis à la recherche du lieutenant Issa Bourou du Bataillon de tirailleurs sénégalais démobilisé le 1 juillet 1936 et né en 1890 du Haut Sénégal Niger

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :